ambulancier-soin-medical
Développement Personnel

Prendre soin des autres : un métier d’avenir

Motivé par l’envie de prendre soin des autres et de soulager leur quotidien, vous cherchez votre voie du côté du secteur paramédical ? Zoom sur l’éventail des carrières possibles et des métiers émergents autour du soin et des services à la personne.

Le métier d’infirmièr(e)

metier-infirmiere-soin

Les infirmières constituent le plus gros contingent du secteur paramédical. En France, elles sont 500 000.

Pour devenir infirmier ou infirmière, il faut impérativement obtenir un diplôme d’Etat (DE) dans un IFSI (Institut de Formation en Soins Infirmiers). L’entrée se fait sur concours, ouvert à tous, étudiants comme professionnels en reconversion, quel que soit le niveau d’étude initiale.

Le métier d’aide-soignant

Les aides-soignants sont les plus proches des patients. Ils s’occupent de leur hygiène et de leur confort au quotidien.

Pour devenir aide-soignant, il faut obtenir un DE. Celui-ci se prépare pendant un an dans un IFAS (Institut de Formation pour les Aides-Soignants). La formation est accessible sans diplôme préalable.

Le métier d’ambulancier

ambulancier-soin-medical

Les ambulanciers sont considérés comme des auxiliaires de soin. Ce sont eux qui se chargent du transport des blessés et des malades et veillent à leur confort pendant cette période. Son véhicule est équipé d’un sac médical d’urgence contenant de nombreux produits d’hygiène (draps à usage unique, masque, etc.) ainsi que de nombreux équipements de secours (insufflateurs à usage unique en cas de troubles respiratoires importants, sac oxygénothérapie pour transporter le matériel de réanimation, etc.) qu’il doit parfaitement maîtriser.

On accède au métier d’ambulancier grâce à un DEA (Diplôme d’Etat d’Ambulancier) qui se prépare dans des établissements spécialisés. Il faut également être titulaire du permis B depuis au moins trois ans, et de l’attestation de formation aux gestes et soins d’urgence de niveau 1.

Le métier de psychomotricien

Les psychomotriciens s’occupent de patients souffrant de troubles psychologiques, mentaux ou neurologiques et les aident à mieux appréhender leur corps.

Pour devenir psychomotricien, il faut obtenir un DE dans un des onze instituts de formation agréés en France. On y entre sur concours, après un an de préparation ou une année de PACES (Première Année Commune des Etudes de Santé). Les études durent ensuite trois ans.

Le métier d’ergothérapeute

ergotherapeute-soin-medical

Les ergothérapeutes ont pour mission de redonner de l’autonomie à des personnes souffrant d’un handicap, qu’il soit de naissance ou à la suite d’un accident.

Pour avoir le droit d’exercer ce métier, il faut également être titulaire d’un Diplôme d’Etat (DE), qui se prépare en trois ans dans un institut de formation spécialisé. Ces écoles sont accessibles sur concours, directement après le bac ou après une PACES.

Le métier d’ostéopathe

Les ostéopathes déterminent et soignent des points de blocage dans le corps humain. Comme les kinés, leurs mains sont leur principal outil de travail, mais, à la différence des kinés, ils considèrent le corps dans son ensemble.

On obtient le diplôme d’ostéopathe après cinq ans d’études. La formation s’effectue dans des écoles privées, où l’on entre généralement sur dossier.