attention-au-burnout
Psycho

Attention au burnout

Inventé par le psychiatre Freudenberg en 1980, le terme burnout se réfère à un état psychologique dans lequel une personne se sent physiquement et émotionnellement épuisée. A cause de cette situation, sa performance au travail diminue. Cet épuisement est généralement conditionné par un stress constant, un surmenage et un manque de soutien ou de reconnaissance pour son travail.

Les symptômes du burnout

Bien que le burnout soit souvent confondu avec le stress, il s’agit d’un concept tout à fait différent. Le stress se caractérise par l’urgence et l’anxiété, mais le burnout se définit par une perte d’intérêt et un sentiment d’abandon ou d’échec. Dans le cas où ce trouble n’est pas traité, il peut avoir des effets physiques, mentaux et émotionnels à long terme.
Les effets de ce trouble se présentent différemment pour chaque personne. Cependant, on remarque bien souvent quelques symptômes chez les patients touchés par le burnout. Il peut s’agir d’une insomnie ou d’une durée de sommeil plus longue, d’une baisse de l’immunité, des douleurs au dos et à l’épaule ou généralement des douleurs musculaires, des maux de tête ou encore une incapacité à se détendre sans médicament, drogue ou alcool. Il arrive aussi que le malade ait des problèmes de surpoids ou d’amaigrissement rapide. Cet état de névrose peut également s’accompagner d’une baisse de la libido et de la motivation.
Les victimes de burnout peuvent également présenter des symptômes comportementaux comme le cynisme, l’irritation, la baisse de la confiance en soi, la dépression, le sentiment d’échec et le manque d’empathie ou de compassion.
En réponse à ces symptômes, les gens ont tendance à s’isoler et se retirer des autres. Ils peuvent dénigrer brutalement leurs responsabilités ou même tergiverser sur des tâches simples.

Les facteurs de risque

Le stress constant est souvent à l’origine du burnout. Ce stress peut provenir d’un surmenage ou d’un travail incompatible avec les croyances et les intérêts de l’employé. Il peut aussi être causé par une vie de famille bien trop harassante. Une mère au foyer a de fortes probabilités d’attraper le burnout par rapport à un salarié. C’est une éventualité si elle doit s’occuper en même temps de sa famille, de son travail ainsi que de sa personne sans vouloir prendre le temps de se reposer ou sans le soutien de son conjoint et de sa famille.
Les facteurs internes de burnout peuvent être :

  • Une situation en contradiction avec les valeurs de la personne.
  • Un manque de reconnaissance du travail au bureau ou à la maison.
  • Des attentes imprécises ou irréalistes.
  • Un environnement de travail monotone ou des tâches trop faciles.
  • Un manque de contrôle ou d’autonomie dans le travail.
  • Une incapacité à se fixer des limites.

Comment prévenir le burnout ?

La meilleure façon de se protéger contre le burnout c’est de connaître les facteurs de risque pour pouvoir les éviter. Dans la plupart des cas, par nécessité, les gens sont obligés de faire un travail qui ne leur convient pas. Pourtant on peut remédier à cela en modifiant la situation. Pour éviter donc le burnout, il est essentiel de faire des activités physiques pendant la journée. Même une marche de dix minutes est suffisante pour empêcher l’épuisement au travail. Il ne faut pas oublier qu’une bonne habitude alimentaire et un bon sommeil peuvent résoudre ce trouble.