sommeil-lit-dormir-oreiller-repos
Développement Personnel

Et si votre bien-être dépendait de votre sommeil ?

Lorsqu’on atteint l’âge de 60 ans, on a passé en moyenne 20 années de notre vie à… dormir. Si pour certains ce chiffre peut faire peur, il faut bien comprendre que le sommeil joue un rôle essentiel dans notre fonctionnement, tant sur le plan physique que psychique.

Un bon sommeil pour se sentir bien

Le sommeil se décompose en trois cycles qui sont eux-mêmes découpés en trois phases qu’on appelle sommeil lent, sommeil profond et sommeil paradoxal. Chacun de ces cycles est d’une durée comprise entre 90 min et 120 min. C’est précisément le respect de ces cycles qui détermine en grande partie la qualité du sommeil. De nombreux livres bien-être approfondissent ces questions et fournissent des informations permettant d’améliorer la qualité de son sommeil. Celle-ci, d’ailleurs, n’est aucunement liée à la quantité. Certaines personnes ont besoin de 8 ou 9 heures de sommeil par nuit pour se sentir en forme. D’autres au contraire pourront se contenter de 5 ou 6 heures, le tout étant que leurs cycles naturels soient respectés.

Des conséquences sur la santé

Passer de mauvaises nuits induit souvent fatigue, stress ou irritabilité. Lorsque les mauvaises nuits s’enchainent, c’est bien notre santé qui peut en pâtir. Les risques de dépression sont d’ailleurs à surveiller de près. Mais un sommeil de mauvaise qualité peut aussi, dans certains cas, servir d’alerte pour nous faire prendre conscience d’un problème de santé.

Quelques conseils pour améliorer la qualité de notre sommeil

Si certaines personnes n’ont aucune difficulté à s’endormir et passer de bonnes nuits bien reposantes, d’autres auront plus de mal. Il existe pourtant quelques gestes simples à effectuer pour limiter les risques de passer de mauvaises nuits :

  • Choisir un environnement agréable : la chambre ne doit pas être trop chauffée (18 °C est l’idéal). Il convient aussi d’éviter les éclairages risquant de troubler la qualité du sommeil.
  • Éviter autant que possible de changer les heures d’endormissement. La régularité dans les horaires favorise grandement l’endormissement.
  • Stopper les écrans (télévision, ordinateur, téléphone ou tablette) au moins une demi-heure avant l’endormissement. Il est en revanche fortement recommandé d’opter pour une activité calme et reposante, comme la lecture. Le moment idéal en somme pour bouquiner un livre de Diana Gabaldon et vous laisser porter par ses histoires haletantes.