Que faire contre la douleur de l’arthrose ?

thumbnail

Que ce soit l’effet du vieillissement, d’une activité traumatisante pour les articulations ou d’un surpoids, l’arthrose est douloureuse. Heureusement, il existe de nombreux moyens, souvent complémentaires, pour calmer la douleur arthrosique.

Calmer la douleur de l’arthrose avec des moyens naturels

Lors d’une poussée d’arthrose, des gestes simples peuvent calmer la douleur. Il s’agit de mettre l’articulation au repos, voire de porter une attelle ou une minerve s’il s’agit d’arthrose cervicale.

L’application de chaleur (ou de froid selon les personnes) procure de même un effet antalgique. En dehors des crises, avoir une activité sportive non traumatisante pour l’articulation contribue à ralentir l’évolution de l’arthrose. Et à garder un poids d’équilibre.

Toute surcharge pondérale induit en effet une pression sur les articulations. Et accélère l’évolution de l’arthrose. La kinésithérapie, de même, permet un renforcement musculaire et le maintien d’une certaine mobilité de l’articulation. Enfin, des cures thermales spécifiques, grâce aux effets bénéfiques de l’eau, permettent de soulager les articulations douloureuses.

Apaiser la douleur de l’arthrose grâce à des médicaments

Qu’il s’agisse de médicaments par voie orale ou par injection, il existe des traitements à même de calmer la douleur arthrosique.

Au premier plan, on prescrit d’un côté des antalgiques de type paracétamol, et de l’autre, des anti-inflammatoires. Il s’agit ici d’anti-inflammatoires non stéroïdiens, comme la Piasclédine 300. Cet anti-inflammatoire est particulièrement recommandé dans les cas d’arthrose du genou et de la hanche. Il tire ses principes actifs des extraits d’huile d’avocat et d’huile de soja dont il est composé. Il ne nécessite pas de prescription médicale.

Soulager la douleur arthrosique avec des infiltrations

Si l’apaisement de la douleur obtenu avec les antalgiques et la Piasclédine ne suffit pas, le médecin peut envisager une infiltration. Divers types d’infiltrations peuvent être proposés.

Dans le cas d’une poussée d’arthrose, le médecin peut opter pour une infiltration de corticoïdes dans l’articulation. L’effet sur la douleur et sur le gonflement est rapide : apaisement en quelques heures. Cet apaisement peut se prolonger plusieurs jours, voire un mois.

Autre possibilité : pour éviter l’ankylose, l’infiltration d’acide hyaluronique. Cela permet de lubrifier l’articulation et de faciliter les mouvements.

Souffrir de douleurs arthrosiques n’est pas une fatalité. Il existe aujourd’hui plusieurs moyens d’action, naturels ou médicamenteux, pour soulager l’arthrose. Enfin, quand les traitements, la perte de poids, la kinésithérapie, les cures n’ont pas suffi, une chirurgie peut être envisagée. La pose d’une prothèse donne en effet de très bons résultats en termes de réduction de la douleur.

Haut de page