Rester bien dans sa tête malgré le plâtre

thumbnail

Un faux mouvement peut avoir de grandes conséquences. Mais la pose d’un plâtre ne doit pas vous empêcher de vivre normalement. Voici quelques astuces pour garder le moral.

Des centaines de personnes subissent quotidiennement en France la déchirure d’un ligament après un accident. La mise au repos du membre touché est facilitée par la pose d’un plâtre. Si des précautions s’imposent, cela ne doit pas affecter votre moral.

Ne vous arrêtez pas de bouger

Le fait de maintenir votre bras ou votre jambe en position statique longtemps pourrait impacter votre humeur. Avec pour conséquence une détérioration de votre état de santé. Différentes choses peuvent alors apparaître. Sur le plan moral, de l’anxiété ou de la déprime, des difficultés à trouver le sommeil ou une baisse d’énergie. Côté physique, des douleurs articulaires, une atrophie du membre, une perte de volume musculaire ou de la densité osseuse. C’est la raison pour laquelle, il est essentiel que vous évitiez la sédentarité pendant cette période.

promenade dans les bois

Choisissez un sport qui vous convient

Sélectionnez une activité sportive qui vous plaît. Mais parlez-en avec votre praticien auparavant, afin de vérifier que cela ne risque pas d’aggraver l’étendue de votre fracture. En règle générale, les pratiques sportives les plus conseillées avec un plâtre sont la natation, le rameur ou le kayak. En utilisant une protection étanche pour pied, vous pouvez en effet nager en vous aidant d’une planche de natation. Cet équipement spécialement conçu est un protège-plâtre qui permet de ne pas mouiller le plâtre. Cette précaution est importante car à défaut, cela pourrait fragiliser ce dernier et le rendre inefficace.

L’importance de choisir un bon protège-plâtre

Choisir une bonne protection étanche est donc indispensable afin de conserver le jersey bien au sec. Même sans pratiquer un sport d’eau, un protège-plâtre douche vous permet de vous laver en toute sérénité. Cet équipement est bien plus sécurisant qu’un film alimentaire ou un sac plastique. Ces deux derniers sont de mauvais substituts au protège-plâtre. Ils risqueraient de devoir prolonger la durée de votre traitement, voire de vous contraindre à changer de plâtre.

protège plâtre

Une fracture est un accident courant de la vie. Ne vous laissez pas abattre si cela vous arrive. En vous équipant d’un protège-plâtre efficace, vous garderez le moral.

Haut de page